Texte "la dualité"

La dualité ou processus de vie

Si ce texte vous questionne, essayer d'y répondre par vous même et si la question n'a pas trouvé sa réponse, posez la moi par mail et j’y réponderai dans les prochains textes, ça me permettera d'aller plus loin.

Vue par l’énergie Mère-terre

Le père ciel- la mère terre, Homme-femme, plein-vide, positif-négatif, bien-mal, lumière-l’ombre, le paradis-l’enfer, la naissance-la mort, la nuit-le jour, le repos-l’activité, donner-recevoir,

 

Introduction de l’auteur

J’écris selon mon niveau de conscience et mes expériences.

Ce que j’écris aujourd’hui aura déjà évolué demain.

Vérifier toujours chez vous, si ce que j’écris est juste pour vous. Ne me croyez pas!

En lisant, vous allez certainement avoir des réactions.

J’en ai besoin pour affiner mon texte, les mots que j’utilise, je les ai défait de leur signification erronée pour qu’il exprime simplement ce qu’ils sont. Exemple : Dieu, au début le mot Dieu me mettait en colère, selon ma définition de Dieu. Maintenant, je le comprends simplement et je l’aime bien, deux en un. La dualité en un, l’unité. Ce que je suis sûr qu’un moment donné, je vais rejoindre chacun de vous, il n’y a qu’une vérité.

Bonne lecture.

 

Les Celtes

Lors de mon voyage en Irlande, j’ai visité la colline de Tara, Le tumulus de New Grange et j’ai fêté Samain avec une druide.

Je me suis plongé dans l’univers des temps anciens où les hommes suivaient le cycle de la terre avec ses saisons. Les principes du masculin et du féminin étaient importants.

J’ai vu un lien entre les Équinoxes au croisement, les Solstices à l’apogée de chaque cercle extrême droite et extrême gauche. J’ai visité le tumulus de New Grange en Irlande et les Celtes ont créé cette immense Tumulus avec une ouverture jusqu’au centre et le 21 décembre un rayon de soleil du levé rentre à l’intérieur et éclaire son centre. J’ai voulu comprendre l’importance de ce rayon et ça m’a amené dans une compréhension, vous voulez me suivre…

Le Solstice d’hiver là où les nuits sont les plus longues, la lumière/ le soleil vient féconder les ténèbres/ la nuit afin que le soleil et la terre fécondé apportent de bonnes récoltes l’année suivante. Comme le sexe de l’homme va au centre de la femme pour la féconder.

 

 

 

Comme en moi, si je suis à l’équinoxe du positif, il me faut choisir du négatif pour permettre de retourner vers mon centre. Mon équilibre s’est de retrouver mon centre pour ne pas être déséquilibré. Parole de Balance ;)

Dans l’énergie de mère-terre, il y a la dualité qui est en lien. Ce sont deux qualités de vie, deux parties de l’expérience Divine.

 

Dans la vie de tout les jours

Une situation se présente à moi, instantanément je pars dans la direction d’un des deux pôles,

--ça pourra être une direction le masculin, plus extérieur, le père.  Je gueule, je suis outragé par la situation, je vais jusqu’à l’apogée du cercle et ça se calme, je me résous, j’accepte et la réaction change.

-- ça pourrait être l’autre direction, le féminin, plus intérieur, la mère.  Je vois l’événement, je l’intériorise, j’accepte, j’introspecte, je vais jusqu’à l’apogée, je laisse les choses se poser, je mets en place de nouvelles choses, je les affirme et je vois le changement.

A chaque nouvel événement, une réaction et je repars dans le 8.  Le monde extérieur ou l’autre est là pour réveiller, prendre conscience de chaque schéma, blessures et nous ramener vers l’unité. Si je peux identifier chaque départ dans une direction, les reconnaître, me les pardonner, remercier le monde ou l’autre de m’avoir permis dans prendre conscience. Je ne subirais plus le monde et alors, alors, je resterai dans mon axe. Et enfin, enfin, de mon axe, je pourrai émaner.

 

Le Centre 

C’est pour moi « Le chemin du milieu » des Bouddhistes

« La route rouge » la voie du cœur des Amérindiens

Lorsque j’énonce, je reconnais les 2 pôles, mon axe s’affirme. Comme le plein et le vide, mon axe s’affirme,

Dans le centre, il y a la source, le un, l’unité, l’énergie Christique.

Quand je suis au centre, je n’ai ni trop chaud, ni trop froid, je suis en équilibre. Je ne ressens pas le vide et ne ressens pas le plein, je suis.

 

C’est alors que je peux émaner de cette énergie du centre et avancer

J’ai compris des Celtes qu’il y avait 3 étapes La vie, la mort et le passage ou la renaissance comme les 3 états de l’eau, la glace, la vapeur et l’eau. A News Grange, il y a 3 spirales et la guide nous dit qu’elles représentaient ses 3 étapes.

Dans le ventre de la mère, il y a ce passe, la mort d’un monde pour la vie dans ce monde. Une fois la fin de notre vie sur terre, on retourne dans le ventre de la mère-terre pour mourir et renaitre dans un autre monde.

C’est comme le 8, je pars dans la direction du père, la vie, je suis à l’apogée, je retourne au centre, le passage et je prend la direction de la mère ou je meure à son apogée. Le centre étant la renaissance, le passage. Là ou il n’y a pas de dualité. Lorsque je suis dans le centre, je suis dans le passage, je suis.

 

J’expérimente concrètement

A chaque instant, une pensée nait. Une pensée de peur, j’aimerai la ramener au centre du 8, je choisi la confiance. La pensée s’équilibre et elle n’a plus d’effet. Dans l’énergie de la peur, j’y mets la confiance et l’énergie bloquée de la peur, ce rééquilibre. Lorsque je me pardonne la peur sans passer par l’équilibre de la confiance, je viens de la peur au centre et la neutralise.

Si un jour, une pensée de confiance nait chez moi, je choisi la peur pour retrouver l’équilibre, lorsque je suis que dans la confiance, je choisis la peur pour retrouver l’équilibre. Je suis plutôt à vouloir un seul coté du 8, le coté positif. Je voudrai être que dans la confiance et ne plus sentir la peur. Je voudrai être que dans la lumière et ne plus être dans l’ombre, mais je suis en déséquilibre. Je voudrai arriver à vaincre la peur et n’être plus que dans la confiance. Il me faut choisir l’équilibre, le centre.

 

Une pensée nait, si je choisi de la ramener au centre au neutre, elle passera par le passage ou la renaissance et ira vers la mort.

Comme les équinoxes et solstices.

Lorsque je marche,  j’active le 8. J’avance le pied droit, je passe par le centre, j’avance le pied gauche, je reviens au centre. Mon intention ou mon centre de gravité ce déplace en formant un 8.

 

Yann Troillet

Last modified : 9/12/2018 8:22:05 PM

Yann Troillet

Batterie Duay 3081
1911 Mayens-de-Chamoson

Mobile : 079 303 46 06
yann[arobase]cheminconscient[pt]com