ATELIERS "cuisine en conscience"

Les 3 ATELIERS

Les ateliers sont basé sur les textes que j’ai écris et mis sur mon site.

Vous pouvez participer aux 3 ateliers pour un meilleur ancrage. Je les ferai une à deux fois par année.

Le but de l’Atelier, vous puissiez utiliser le monde de tous les jours pour retrouver l’unité, la paix, l’Amour.

Vous l’utiliserez dans vos relations, dans votre travail ou activité, dans chaque lieu que vous visiteriez.

Ses ateliers sont basés sur l’expérience, votre processus.

En temps qu’accompagnateur, je n’ai aucune solution à vous apporter.

Je ne guéris personne, mais je vous aide à trouver votre chemin de guérison.

Vous êtes les maitres de votre vie.

 

Dans l’atelier cuisine en conscience

La cuisine pour mieux définir notre rôle d'humain dans l'unité.

Rencontre avec le monde végétal et animal.

Le rôle important du cuisinier

A travers le métier de cuisine, vous pourrez faire des liens avec votre propre travail.

Le feu de la transformation.

L’affectif, les émotions, les pensées.

Prendre conscience que « chaque » aliment est en lien avec le cercle de vie.

 

ATELIER DE CUISINE EN CONSCIENCE

Cuisinier de métier, je me suis intéressé à l’énergie des aliments, au rôle du cuisinier et j’ai découvert un monde fascinant. Que j’aimerai partager avec vous.

Une cuisine consciente, une cuisine chamanique.

Rencontre avec le monde énergétique des végétaux et animaux.

Reconnaître mes projections afin de m’en libérer.

Respecter, reconnaître l’aliment augmentera son taux énergétique.

Tout est en tout.

L’état d’esprit du cuisinier, prendre conscience de nos schémas de pensée.

Ma relation à la nourriture, mes dépendances,  mes intolérances,

Le rituel du repas, un instant sacré, la communion avec les aliments.

Une nouvelle manière de s’alimenter, un retour vers l’unité.

Date et horaire

Le dimanche 13 octobre 2019 de 8h30 à 17h

Lieu

Fully

Déroulement de la journée

8h30 Accueil et présentation de la journée

9h00 Cercle, rencontre

10h00 Elaboration et préparation du menu

13h00 Repas - Pause digestive

15h00 Echange - Cercle - Prise de conscience

17h00 Fin de la journée

Prix

120.- la journée.

TEXTE Atelier de cuisine en conscience

Le rôle de l’humain

Ce que j’écris, je l’ai expérimenté. J’écris à mon niveau de conscience, je suis un être en évolution. Chaque jour, je prends conscience de quelque chose et le texte évolue. Lisez et vivez votre propre expérience, ne croyez pas ce que je dis.

Je vais encore approfondir ce texte que j’adore!

 

A travers un cours de cuisine en conscience, retrouvons notre rôle d’humain, notre place dans l’unité. Dans une relation consciente et respectueuse avec le monde minérale, végétale, animal, humain.

Nous approfondiront notre relation au 5 éléments, de part la provenance des aliments la carotte dans la terre, le poisson dans l’eau, la pommes dans l’aire, la crème dans l’éther. Les 5 éléments aurons aussi leur importance lors de la cuisson, de la transformation des aliments, avec le feu, l’eau, la terre, tout cela en conscience.

Cuisinier, géobiologiste et sensible, je me suis intéressé à la cuisine,ses produits et l’effet de l’alimentation sur le corps.

Comme tout métier, le métier de la cuisine est important ou le cuisinier est important. C’est ça manière de travailler, de respecter, sa manière d’être qui est importante. Le cuisinier comme tout métier, du banquier, au balayeur de rue, au mécanicien, à la secrétaire, chacun a une place importante. Chacun peut changer le monde comme écris dans l’univers » ma relation a l’autre ».

 

Notre place

Déjà ce qui est vraiment important c’est que l’emploi que j’ai me correspond. Un emploi doit me permettre de m’épanouir, d’évoluer, je devrai chaque matin être heureux d’aller au travail. Chaque personne a un potenciel, comme un puzzel, je suis une pièce qui doit s’imbriquer parfaitement dans le grand puzzel. Le boulot que je fais maintenant correspond exactement à ce que j’ai besoin pour mon évolution. Je n’aurai pu le faire, il y a 5ans ou je ne pourrai le faire dans 5 ans. Pour trouver mon travail, j’ai demandé à l’univer, je veux un travail avec ses 5 points et qui correspond à mon évolution. J’ai écris dans plein de place pour le trouvé, j’ai attendu 2 ans avant de l’avoir. Ses 2 ans, j’ai du me préparer à prendre ce job. J’ai cheminé, passé des étapes, accéris de l’expérience et le jour ou j’étais prêt, j’ai trouvé la place que je cherchais. C’est important que chaque personne trouve son travail et soit dans le puzzel.  Ça peut être tout une démarche d’introspection pour trouver sa vrai place. Afin de libérer toutes les couches que l’on a mis, ce libérer du paraître. Ça demande un travail sur soi, si mon besoin est d’avoir du pouvoir, je serai directeur. Mais pas un bon directeur, car je serai pas à ma place. Si pour avoir une belle femme, une belle voiture, une belle maison, je choisi mon emploi pour ses critères, je ne donnerai pas forcément mon meilleur potentiel. Le potentiel s’est comme donner le meilleur de soi, ses dons, ses qualités au service du tout. Comme une fleur sauvage qui pousse librement dans un champ, elle est à sa place, elle pousse à un endroit très précis qui a besoin d’elle. Une ortie est une plante magnifique, elle va pousser sur une terre qui a été remuée, elle va redonner de la stabilité à la terre avec ses racine, mais aussi par son énergie. Après de grand changement dans notre vie, que nos fondations aient bougés, manger de l’ortie, méditer avec de l’ortie, elle est là pour vous. Comme l’ortie a sa place sur un terrain remuer afin de remplir pleinement sa fonction, son potentiel. Chacun de nous a une place bien précis dans ce monde avec une fonction précise, on peut parler de mission de vie. Le travail en faite partie.

 

La fonction de l’être actif

L’importance de mon état d’être dans son travail. Si je vais au travail à contre cœur, parce qu’il faut bien gagner ma vie, son énergie exprimera cela, même si le travail est parfaitement exécuter. Dans l’alimentation, je peux bien le ressentir. Il peut y avoir deux poulets indentique, patte noir, label rouge élever en France,mais dans deux fermes différentes. Au premier abbord, ce sont les même, mais au niveau énergétique, un à eu une vie de merde veut faire un maximum d’argent avec ce poulet et l’autre, le fermier, l’aime le soigne, lui donne un nom. Lequelle voulez-vous manger ?

Et bien pour la personne au travail s’est la même chose, si il a une vie de merde, il va transmettre cela à son travail.

C’est la découverte de Emoto le Japonnais qui a pris en photo des cristaux d’eau.

C’est une chaine, certains restaurateurs veulent pour gagner leur vie, achête de la viande au plus bas prix. Cette viande a été élevée pour pouvoir être vendue au plus bas prix, tout a été mis en place pour que l’animal rapporte. le prix de la viande devient plus important que la viande. Cette viande est vide d’énergie, l’animal n’a pu « être », heureux. Le client qui mange cette viande, il sera content car le prix de l’assiette est bas et il y a 250g de viande. En mangeant, nous intégrons tout ce que l’animal a vécu et nous devenons ou restons dans notre travail des numéros qui travaillons pour l’argent.

Ça va pour le cuisinier et tout autre métier, une secrétaire en tapant une lettre,  un prof en enseignant, un mécanicien en réparant une voiture, nous mettons notre énergie dans ce que nous fesons, créons. D’ou l’importance d’être attentif à chaque pensée, chaque émotions durant toutes nos activitées. Si je travaille pour faire de l’argent, mon travail sera imprégné par cette énergie, comme l’animal ci-dessus.

Je pense qu’il faut inveser cette pensée, en voulant qu’un emploi rapporte, en étant uniquement dans cette énergie cela créer un déséquilibre et l’emploi est vide d’amour.  C’est comme pour un humain, si je m’habille pour plaire, la personne est vide, car elle ne s’aime pas et va chercher l’Amour à l’extérieur. Lorsque je m’aime, les habit serons encore plus beau, mais ce ne sera pas les habits qui seront beau, mais la personne par ce qu’elle dégage. Sur les étales d’un magasin, les fruits qui auront été aimé, ce vendront mieux que les autres. Je pense que chaque être est touché par l’Amour, lorsque je traverse de basse énergie, les gens ne me regarde même pas, lorsque je rayonne, tout le monde me voit, me salue, je dégage quelques chose. C’est pour cela qu’il est important de mettre de l’amour, d’aimer sont travail, son activité, elle me nourirra et nourrira les autres. Je remplirai mon rôle dans le maillon. Pour aimer son activité, il y a tout un processus afin de libérer toutes les pensées dans laquelle on s’est enfermée. Les pensées du monde séparé, voir le « texte »

 

Nous sommes un maillon d’une chaine et nous avons notre responsabilité en tant que maillon de la chaine. On peut définir qui est notre fournisseur et n’acheter que de la viande bio, élevée sainement, il y aura toujours un travail sur soi conscient pour amener la viande a une plus grande pureté. Ou choisir une viande bon marchée, c’est un choix !

Le rôle du cuisinier est de reconnaître ce qu’il reçois, c’est la partie d’acceuil où il se mettera en contact avec l’aliment. Il y a un contact physique et énergétique. Physique, de la qualité, fraîcheur, du prix, de la provenance… tout ce qui est perçu par les sens physique.

 

Le rêgle végétal

Au niveau énergétique, il y a le vécu, l’histoire, la variété, la race pour un animal, l’arbre pour un fruit, sa nourriture, les traces de traitement et médicamment, la vie autour de l’aliment, le rapport social de l’aliment(insecte, oiseau, congénaire)les mémoires de l’aliment, les mémoires des personnes ayant travaillé avec l’aliment, les mémoires du lieu ou a vécu l’aliment, le but de son existence, la mise à mort de l’animal, le déroulement de la saison et tout ça fait son taux vibratoire, ce qui est perçu par les sens énergétique.

Je vais m’intéresser au niveau énergétique, le physique vous le connaissez comme moi.

Je prend l’exemple d’une poire :

En communicant avec la poire, j’aimerai montrer ce qu’est sa vie. Ce n’est pas juste un fruit avec un prix de reviens, mais un être vivant.

Toute son histoire depuis le printemps depuis la fleur, toute son histoire est en lui et nous la mangeons.

Toute l’histoire de l’arbre sur lequelle il pousse est transmise au fruit. La manière donc l’arbre a été planter, tout ce qu’il a vécu depuis qu’il a été graine, son temps passé dans la serre. L’endroit précis ou il a été planté, au niveau géobiologique il pousse sur des résilles, des veines d’eau, des failles, suivant la résille, l’arbre sera nourrit différemment que son voisin d’à coté. Dans la nature, un arbre choisit son emplacement, il pousse à l’endroit qu’il a choisi et c’est important.

le but de son existence, lorsque le paysan décide de planter un verger de poirier. Les raison de sa décision influence ce qu’il créer. Si le paysan a choisi un varité de poire résistante à certaine maladie, une variété de poire rentable, une variété importante sur le marcher, la poire portera toutes les pensées pour laquelle, elle est là. Comme si je veux sortir avec une fille pour ne pas être seul, la fille va porter cette empreinte et servir ce rôle. Bon pour moi, c’est pas comme ça, heureusement ;)

La pensée est créatrice, pensé si en cuisinant ou en activité. 

Le déroulement de la saison, une poire est vivante. Comme nous, elle vit et enregistre la météo dans laquelle elle vit. Le jour, les nuits, le vent, la pluie, la chaleur, l’effet du soleil sur elle, l’espace dans laquelle elle vit.

L’évolution de sa maturité, la manière dont elle vit, la floraison, l’exitation du printemps, l’épanouisement lorsqu’une abeille vient féconder la fleur. La nourriture qu’elle ingurgite comme un enfant au sain de sa mêre. Chaque jour, elle grandit, elle pousse.

Elle aime quand le vent l’a fait balancer, sa lui donne beaucoup de joie.

La trace des traitements

Elle vit chaque traitement comme une mutation, comme si on venait modifier sa structure. Elle s’affaibli à chaque fois qu’on la traite. Elle n’aurai pas besoin de ça pour vivre, aillant été sélectionné au départ, lui donne une fragilité, ainsi que l’emplacement de l’arbre. Ce n’est pas une poire saine, mais infirme. Elle ressens la substance rentrer en elle comme un corps étranger. Ses traitements vont dans la terre et remonte par les racine et leur nourriture est imprégnée par ses traitements. La poire demande au humain de les laisser vivre, nous vous donnerons assez de fruit pour nourrire la planet.

les mémoires du lieu, la poire s’impreigne de tout ce qui a été vécu sur le lieu ou elle a vécu. La transformation du lieu, l’endigement du rhône, les premières cultures faite à l’endroit ou elle pousse actuellement. Les personnes qui ont travaillés lors des premières culture, ce dont elle ont laissé comme mémoire. La mémoire de la terre avec les conflits vécu dans la région, la mémoire des personne vivant dans cette région.

C’est vraiment incroyable, une poire. J’ai reçu beaucoup d’information, je souhaitais vous faire prendre conscience de la vie d’une poire et de tout ce qu’elle est.  

 

 

Son taux vibratoire,

Comme je l’ai dit plus haut, les traitements sont une des raisons qui pénalise son taux vibratoire. Dans le traitement, il y a le taux vibratoire de la subtance, son action de combattre, il suffirai qu’on utilise des produits vibrants et dans le but de soutenir la croissance de la poire. Ne pas tuer, mais aider à ce protéger, avec une variété plus libre d’évoluer, pas de sélection.

Le taux vibratoire est plus bas due aussi à l’alignement des arbres qui n’est pas naturel et créer une disonance.

Les mémoires du passer de l’humain, la fréquence vibratoire du lieu, des personnes qui y vivent, chaque lieu, chaque village est comme une bulle avec ce que les personnes du village mettent dedans. Texte sur « le lieu »

J’ai étudié et comparé le taux vibratoire de 2 pommes, une bio et l’autre non-bio, la non-bio étais plus haut que la bio. Donc je pense qu’il y a l’effet des traitements et d’autre raison.

Comment peut-on élever le taux vibratoire d’un aliment ?

Déjà, c’est tout le travail de prise de conscience et de purification que l’on vis pour Soi. Le chemin vers l’unité. Plus je suis pur, plus moin je projette de pensée et plus ce qui m’entoure est pure. Plus je reconnais l’aliment comme un être vivant, une partie de moi.

Le travail conscient

Reconnaître l’aliment, lui dire »Bonjour », le remercier pour ce qu’il a vécu, c’est beau. J’ai besoin de rentrer en contact avec l’aliment quand ja’i le temps et la disponibilté pour le faire.

Rituelle de purification

Le but étant que l’aliment retrouve son taux vibratoire en le purifiant ou le reconnaître dans sa pureté.

Moi, j’utilise un tambour Chamanique

Je joue du tambour chamanique et lors de mon atelier cuisine consciente, je joue du tambour sur chaque aliment avant de l’utiliser pour le cuisiner. Après avoir écouté une poire, je lui ai demandé de me dire qu’elle changement, elle vit lorsque je joue du tambour sur elle dans le but de la purifier au niveau énergétique. Le simple faite de l’avoir reconnu, de l’avoir respecter et purifié en jouant du tambour, en l’a mangeant elle m’a remplit. Son énergie m’a rempli d’une tel force, j’ai senti en mâchant mon aura autour de ma tête exploser. Mon corps énergétique se remplir, je sens exactement ou est la poire, wahou ! C’est une communion, le fruit se donne à nous, c’est un partage. 

Un rituel à la sauge

Rituel de prière, je ne suis pas pratiquant Chrétien, mais la prière avant de manger, une prière du cœur est pour moi, un rituel de purification.

Certaine religion font bénir les aliments par un prêtre.

Vous pouvez toute rituel qui vous convient.

Le taux vibratoire reste mes projections, je suis sur que tout ce que m’a dit la poire ci-dessus a une raisonnance avec moi. Ce que la poire m’a dit ou ce que j’ai vue sur la poire est mes propres croyances que je projette. Le jour ou je ne projetterai plus aucune pensée séparer, la poire sera pure, j’en suis sur ;)

 

Offrandes

Les offrandes sont pratiqués dans beaucoup de religion, dans le chamanisme, elle permette de redonner ce que l’on a reçu. C’est un acte fort ! On ne prend pas à la terre, on reçois ce qu’elle nous donne généreusement. Lors d’une offrande est un moment fort lors d’un repas, je le pratique avant, la mêre-terre est touchée et elle nous innonde de son Amour, donner et recevoir. Comme si je dis merci à quelqu’un pour son cadeau pour ceux qu’il a mis dans son travail.

 

Se nourrir

Manger pour moi c’est une rencontre, un partage, une communion. En mangeant, nous rencontrons et partageons avec nos compagnons de table.

Je pense que nous mangeons beaucoup pour nous nourrir, car nous nous nourrisons uniquement au niveau physique. Donc pour nous remplir au niveau énergétique, nous devons beaucoup plus manger. Lorsque je reconnais l’aliment et le béni avant de le manger, j’augmente son niveau énergétique et je mange beaucoup moin. Est-ce peut-être une solution pour nourrir tout le monde. Je pense quand voulant produire beaucoup pour suffir au besoin de la planete, on est rentré dans cycle infernale. Je pense au Américain qui mange des burger avec 0% énergie, il doivent en manger d’avantage pour être nourris. Moi, je dis ça et je dis rien, j’aime bien dire ça. A voir….

Quand je mange, je mange tout ce que l’aliment a été, comme nous.  Qu’elle est l’effet sur nous ?

L’aliment au niveau physique passera par le circuit que vous connaissez. Au niveau énergétique, lorsque l’on mâche un aliment, il est broyé et l’énergie subtile de l’aliment va alimenter la couronne de la tête, l’aura autour de la tête. Comme lorsque vous prenez des fleur de Bach et sprayé dans la bouche. Après l’aliment passera par tous les champ énergétique important, le chakra de la gorge, le chakra du cœur, le plexus, le 2ème chakra et finira par le chakra de la terre. Chaque plan énergétique sera nourri par la nourriture que vous avez mangé. Vous vous rendez compte de l’importance de l’énergie de l’aliment. L’aliment va nourrir tous les parties du corp, son énergie va être diffusée dans tout le corps. C’est un moyen pour l’aliment délever son taux vibratoire, de partager l’expérience de l’humain.

Comme lorsque vous prenez une teinture de fleur,  vous avez un traumatisme et vous avez choisi de prendre une teinture de Géranuim Robert, très bon choix ;) la vibration de la plante va venir réveiller sa vibration en nous, tout est dans tout. Nous avons le potentiel de la fleur en nous, mais le traumatisme l’a endormie. En prenant le Géranium Robert, il va ramener à la lumière toutes les couches qui nous sépare de sa vibration en nous. Comme le soleil et les nuages, nous retrouvons le soleil. Et bien pour la nourriture s’est pareil, la poire vient nous redonner son potenciel, l’alimentation est nous mainteint en santé, elle nourrit notre corp et lui donne tout ce qu’il a besoin. Vous ne me croyez pas, vous avez bien raison, vérifier toujours par vous même. Mais, si vous voulez consulter l’incroyage livre de Christiane Beerlandt, la symbolique des aliments, ce livre est grandiose. Il vous racontera qui vous êtes, comme quelqu’un a dit : dit moi ce que tu mange et je te dirais qui tu es!

Observé votre alimentation, elle vous aidera a voir ce que vous vivez.

Dans cette atelier, nous approcherons notre relation au aliment. Dans la même obtique, l’aliment nous guéris, qu’est-ce que l’aliment vient nopus montrer de nous.  Il y a des moments dans ma vie ou j’ai envie de chocolat, que signifie le chocolat pour moi. Qu’est-ce que j’ai mis dans le chocolat ? Si je ne vais pas voir cette émotion, je risque de manger trop de chocolat et mon corps, mon foie aura de la peine à le digérer et ma santé sera peinée. Lorsque je lâcherai cette émotion, je m’orientera plus vers le chocolat ou occasionellement, mais plus dans l’obtique de comblé un manque. Je choisirais ce que mon corps à besoin pour être en santé. L’alimentation touche beaucoup de pensée, d’émotion et tout cela nous demande de manger différemment de nos réelles besoin. Quelqu’un m’a dit que de manger des amandes était bon pour ma santé, alors j’ai mangé des amandes pour être en santé. Mais ce qui est bon pour un ne l’ai pas forcément pour l’autre. Nos besoins corporels sont différents. Lors d’une analyse, j’ai découvert que les amnde n’était pas bonne pour mon organisme, elle le déteriorait. Maintenant que je m’écoute un peu plus, j’ai toujours des amandes chez moi, ne croyant plus que les amndes sont bonne pour ma santé, naturellement je n’en mange plus. Le corps sait ce qu’il a besoin. J’évite de demander à mon mental ce qui est bon pour moi et j’écoute mon corps. Personne ne sais mieux que moi, ce qui est bon pour moi. 

 

Au niveau vibratoire, c’est une rencontre comme expliquée dans le texte »Recevoir et donner». Lorsque je mange un animal qui a été exploité, enfermé et nourri pour être vendu, sa viande vibrera de cette énergie.  Cette fréquence vient résonner chez nous, elle vient amener notre fréquence à la fréquence de l’animal. Si nous sommes exploité, enfermé. Elle vient renforcer cette pensée. Nous pouvons en temps que magnon de la chaine transmuter cette énergie, choisir le chemin de libération. Il peut y avoir un animal qui a été élevé avec amour, mais cette animal a mal vécu sa mort. Stressé et triste de quitter le paysan, ce stress et cette tristesse se retrouve dans sa vibration, lorsqu’on l’a mange et qu’elle rentre en raisonnance avec la nôtre, nous pouvons la guérir. C’est comme lorsqu’on va sur un lieu ou lorsqu’on rencontre une personne, on est touché par le vécu de la personne. Sa fréquence vient réveiller la nôtre, on peut soit y croire et renforcer la croyance ou soit la reconnaître et la laisser ce défaire.

 

Yann Troillet Formateur

 

 

 

 

 

 

Last modified : 9/30/2018 1:11:47 PM

Yann Troillet

Batterie Duay 3081
1911 Mayens-de-Chamoson

Mobile : 079 303 46 06
yann[arobase]cheminconscient[pt]com